Les diagnostics archéologiques préventifs sont en cours

870x489 mains ossements une

Le chantier de construction de la future autoroute A69 entre Castres et Toulouse débutera début 2023. En amont de tout type de travaux (routes et voies ferrées, bâtiments privés et publics), les diagnostics archéologiques sont nécessaires et permettent de détecter la présence de vestiges.

À la demande de l’État, l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) a engagé depuis le 12 septembre 2022, des diagnostics archéologiques. Ces fouilles vont durer 6 à 8 mois et concernent tout le tracé de la future liaison entre les communes de Castres et Verfeil.

Dans un premier temps, les recherches se déroulent hors zones environnementales sensibles qui feront l’objet de diagnostics identiques après l’obtention des arrêtés autorisant l’intervention sur les terrains.

Concrètement

Les diagnostics archéologiques consistent à creuser des tranchées de 20 m de long sur 2 m de large et de 50 cm de profondeur en moyenne, selon la nature des sols et les indices d’occupation. Réalisées en quinconce sur l’ensemble des terrains nécessaires à la construction de l’autoroute, les tranchées sont rebouchées au fur et à mesure, en respectant la remise en place des couches dans l’ordre des natures de sols rencontrés.

Environ 10% de la surface des terrains est ainsi prospectée afin de trouver des indices d’occupation humaine qui peuvent aller de la préhistoire jusqu’à l’époque contemporaine.

Lorsque les diagnostics seront terminés, l’Inrap remettra son rapport d’études au Service régional de l’archéologie (SRA) qui déterminera sur quels secteurs il est nécessaire de prescrire des fouilles préventives afin de mettre au jour, de sauvegarder et d’étudier des éléments du patrimoine historique ou préhistorique.

L’opportunité d’en savoir un peu plus sur notre histoire

Lors des investigations menées pour la déviation de Puylaurens en 2006, il avait été découvert une importante ferme gauloise ainsi qu’un cimetière du moyen âge qui avaient tous deux fait l’objet d’un chantier de fouilles. Des monuments historiques comme le moulin de Nagasse, le château de Maurens-Scopont ou la chartreuse de Saïx ainsi que les nombreux pigeonniers anciens témoignent d’un passé agricole et rural dynamique ancestral.

Sur les 44 kilomètres à investiguer avant de construire l’autoroute A69, gageons que l’Inrap, sous la houlette du Service régional de l’architecture, pourra mettre en lumière d’autres éléments de notre passé qui viendront enrichir nos connaissances sur l’occupation historique du pays de Cocagne et valoriser notre patrimoine.

*Photo d’illustration


< Retour

Lire aussi

Territoire

Comment participer à l’enquête publique en cours ?

08/12/2022
Emploi

Rejoignez-nous !

06/12/2022

Nous contacter

contact@a69-atosca.fr